jeudi 12 novembre 2009

C'est (re)parti pour un tour


Novembre débute, Noël approche à grands pas et la bataille pour savoir si je verrais ma fille le 25 Décembre à débuté.

Cette année, j'ai ouvert "les hostilités" :

"Début des traditionnelles tractations de Noël.
Alors, comme à l'accoutumée, je souhaiterais pouvoir profiter de Faustine la journée du 25 Décembre, de 9h30 à 19h00.
J'assurerai les trajets entre nos deux domiciles."

La réponse n'a pas (trop) tardé, ni vraiment surpris personne :

"Je vais prendre les mêmes raisonnements que toi, lors de l'anniversaire de Faustine. (Voir ci-dessous). Tu l'auras lundi 28 décembre. Je n'en retire pas non plus de joie."

Les lecteurs assidus (s'il y en a O_o) remarquerons peut-être la référence à peine caché (d'autant plus que des fois que j'aurais oublié elle m'a mis en pièce jointe mon mail du 27 Mars) au fait que je lui ai refusé la petite le weekend de son anniversaire, excédé d'être pris pour un con depuis 2ans.

La bataille va être longue, je la perdrai probablement, mais tout reste possible, l'issue de la guerre n'est pas certaine et ne se jouera pas sur Noël 2009 !


"Les enfants sont une grandes source de joie, mais aussi heureux que l'on soit de les avoir, ils resteront toujours un rappel constant de l'échec de la relation précédente... Une chaîne qui nous raccroche inexorablement au boulet qu'est l'ex conjoint."
C'est à chaque fois plus vrai malheureusement.

6 commentaires:

Marie a dit…

Ouais, enfin là, c'est Noël, la famille, etc... Un anniversaire, c'est différent, je trouve. Mais bon, comme tu dis c'était prévisible.
Vache, mais prévisible.
Peut-être ton ex changera t'elle d'avis, même si ce n'est que pour une heure ou deux.

Pierre a dit…

Changement d'attitude peu probable, encore moins avec sa procédure en cours pour me destituer de la paternité de Faustine.

Soit, dont acte comme dirais certain.

J'ai pris mon parti de changer mon calendrier et de repousser la naissance de Jésus et le passage du vieux barbu au 28 décembre cette année...

Marie a dit…

Carrément te destituer de tes droits paternels ?!
Mais je ne crois pas (et j'espère même ! ) qu'elle puisse te destituer de la paternité de Faustine comme ça, t'enlever tes droits, etc. Elle peut tenter, mais je ne pense pas que ça marche.
En fait,c'est toi qui a reconnu la petite, vous étiez mariés,vous partagez la garde,(elle ne peut te reprocher de participer à l'éducation de Faustine) elle est en train de se tirer une balle dans le pied, juste pour t'emmerxxx en fait.
Je crois pas qu'elle ait tout à fait conscience de ce qui l'attend, si jamais elle va au bout.Ni des conséquence pour Faustine (et pour toi, mais ça je pense que c'est ce qui la motive).

C'est complètement inconscient de sa part, et irresponsable aussi.

Pierre a dit…

et pourtant... La procédure en contestation de paternité est lancée... (cf Billet du 20Octobre...)
:o(

Marie a dit…

Gloups. J'avais compris plutôt le contraire, que c'était pour prouver que Faustine était biologiquement(ça se dit?) ta fille, et ainsi faire taire les doutes des uns et des autres(oui, j'aimerai vivre chez les bisounours quand je vois des trucs comme ça ! ). Je n'avais pas imaginé qu'il s'agissait de contester ta paternité. (en plus, je ne pensais pas que c'était vraiment possible).
J'espère que le juge verra clair dans son jeu : c'est assez facile de faire croire que c'est ta fille, et trois ans après, quand ça l'arrange, dire que ce n'est plus le cas et revenir en arrière. Elle mériterait de perdre la garde de la petite à ne voir que sa propre satisfaction au détriment de sa fille.
Tu as eu effectivement une quelconque assignation à ce sujet ? (je ne compte plus toutes celles qui nous avaient été annoncées )

olivierbotte a dit…

Noël se fête le 24 au soir puis le 25 au midi. Peut être moyen de négocier la veillée du 24 ?

 
Get Firefox! Get Thunderbird!